Les Baux-de-Provence: « Les Carrières de Lumières » ou l’art autrement…

 

 

cropped-p12804911.jpgInutile de vous présenter Les Baux-de-Provence. Ce fleuron régional, situé au cœur des Alpilles, reçoit plus d’un million et demi de visiteurs chaque année. Ce qui le place parmi les plus hauts lieux touristiques du pays. Les autochtones le savent et généralement s’y appliquent: mieux vaut s’abstenir d’y mettre les pieds aux beaux jours, ou (pour une toute autre raison que les non-initiés devineront facilement) à ceux au cours desquels le mistral s’en donne à cœur joie. Quand vient la fin de l’automne en revanche, Les Baux retrouvent leur calme, et les 22 habitants recensés dans le village peuvent enfin aspirer à un peu de silence. C’est le moment, donc! Loin de la horde de touristes, profitez-en pour découvrir ce lieu typique et hors du temps. Malgré la multiplicité de ses boutiques de souvenirs ou de produits artisanaux en tous genres (mais pas à tous prix), Les Baux conserve un indéniable cachet, une magie absolue. Sans doute grâce à son entretien irréprochable. Et à son éblouissant panorama qui, les jours de soleil, vous provoquera des frissons et l’envie de le contempler pendant des heures.

p1280493

Un conseil toutefois : une fois votre petit tour effectué jusqu’au château qui domine la vallée, quittez le village, et à pied descendez droit devant  et rejoignez le (mal nommé) Val d’enfer. Ici, à cinq minutes de la foule, dans un endroit toujours aussi paradisiaque, se trouve une ancienne carrière chargée d’Histoire. C’est là que naguère Dante a planté le décor de «La Divine Comédie». Que Charles Gounod a créé son opéra «Mireille». Et que Jean Cocteau a tourné «L’aigle à deux têtes». Abandonnée depuis les années 30, la carrière s’est transformée il y a peu en un musée multimédia aussi étonnant qu’époustouflant. Unique en France, du moins à ma connaissance.

 

 

Dans un décor sauvage demeuré intact, les Carrières de Lumières proposent de grandes expositions. De grands spectacles, plutôt, qui ravissent jusqu’aux plus réfractaires à la peinture, fut-elle la plus célèbre. Ici, rien à voir avec l’ambiance des musées, quand on prend l’air pincé ou inspiré. Ou quand le type à côté de vous vous agace prodigieusement à commenter haut et fort les œuvres présentées tout en guettant ses voisins du regard, histoire de voir s’ils ont bien remarqué l’étendue de son savoir. Non, aux Carrières, aucun risque d’être irrité par ce genre de comportements. Et pour cause… Sur les parois de l’édifice (5000 m2, 14 mètres de hauteur), dans la pénombre et la fraîcheur de la carrière immense, sont projetés chaque année les œuvres de légendes de la peinture que l’on contemple en déambulant tout au long des allées et des grands espaces. Une façon originale et chargée d’émotions de (re)découvrir l’art, le tout sur des grands airs d’opéra ou de musique classique qui donnent la chaire de poule. A m’y être rendu chaque année depuis son ouverture, je vous l’assure : quand bien même des dizaines de personnes sont là, tout autour de nous, c’est un peu comme si l’on était seul face au génie des artistes. Une expèrience forte, voire inoubliable.

Après le triomphe de l’exposition 20015 («Michel-Ange, Léonard de Vinci, Raphaël, les Géants de la Renaissance» a reçu plus de 500 000 visiteurs), hommage est rendu cette année à Marc Chagall. Sur une réalisation des Italiens Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi, avec la collaboration musicale de Luca Longobardi, c’est une nouvelle fois à un incroyable spectacle qu’est invité le visiteur. Un show de 40 minutes d’une beauté à couper le souffle.  Attention, comme ses prédécesseurs, «Marc Chagall – Songes d’une nuit d’été» est présenté jusqu’au début du mois de janvier (le 8, précisément). Les retardataires n’ont donc plus qu’à se dépêcher. Car, après deux mois de fermeture, dès le printemps prochain (début mars, pour être exact) un nouveau spectacle sera présenté: Bosch, Brueghel et Arcimboldo en seront les grands acteurs.

Les Carrières de Lumières, Route de Mailane, 13520 Les Baux-de-Provence. Plus d’infos sur carrieres-lumieres.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s